Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • La balkanisation de l'Europe

    Le pape François a mis en garde dimanche contre le risque de "balkanisation" de l'Union européenne, en estimant que, pour l'éviter, l'Europe doit relancer la "créativité" et savoir accepter en son sein "une saine division". Dans une conférence de presse dans l'avion le ramenant de son voyage en Arménie, le pape a évoqué le risque que des régions comme l'Ecosse et la Catalogne fassent "sécession", ce qui risquerait de conduire à une "balkanisation" de l'Europe. "Le pas que l'Europe doit franchir pour retrouver la force qu'elle a eue dans ses racines est un pas de créativité et de saine désunion (...), c'est à dire donner plus d'indépendance, plus de libertés aux pays de l'Union européenne", a-t-il recommandé. Lors de son vol vers l'Arménie, il avait déjà appelé à la "responsabilité de tous" les Européens, dans la phase délicate actuelle. "Il y a quelque chose qui ne va pas dans une union massive, lourde. Mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. Cherchons à recréer", a-t-il prôné au retour. L'Europe "doit retrouver de la créativité", a-t-il observé, et "il lui faut penser une nouvelle forme de l'Union". "Les deux paroles clé sont la créativité et la fécondité" a-t-il encore souligné.

  • Sérendipité

    La sérendipité est l'art de découvrir ce à quoi l'on ne s'attendait pas. La démarche fascine intellectuels et créateurs, qui l'affirment: la chance ne sourit qu'aux esprits préparés. Au Café A, niché dans l'ancien couvent des Récollets, à Paris (Xe), quelques free-lances travaillent en terrasse, murés dans le silence. C'est dans ce havre de paix, situé à quelques encablures de la gare de l'Est, que l'écrivain Marianne Jaeglé, animatrice des ateliers d'écriture Elisabeth Bing, nous a donné rendez-vous. "Vous voyez, c'est ainsi que l'on encourage la sérendipité", s'enthousiasme-t-elle, en posant un vieux carnet en cuir patiné sur la table dont les pages écornées sont noircies de notes. "Je réunis des citations, des bribes de conversations qui m'ont marquée, des observations en vrac... Le but? Relever ce qui m'émerveille au quotidien, me mettre dans un état de disponibilité intérieure, et non dans une logique de rendement. La sérendipité est d'abord une quête à l'aveugle, sans exigence de résultat." L'an dernier, sa démarche exploratoire a porté ses fruits. Elle a eu le déclic en lisant une enquête dans la presse menée par deux journalistes américains, convaincus que Van Gogh ne s'était pas suicidé, mais qu'il a été tué. A cet instant, elle "voit un roman", et imagine une intrigue, qui deviendra Vincent qu'on assassine (éd. L'Arpenteur), publié en avril dernier. "La lecture de cet article a fait tilt, se souvient-elle. Je n'avais pas la moindre expertise à propos du peintre, mais l'histoire de cet homme si incompris par son entourage a eu une forte résonance en moi, à ma petite échelle. J'ai le sentiment d'avoir attendu un tel sujet toute ma vie. C'est un livre dormant, que le hasard a éveillé." Le hasard, oui, mais pas seulement... Bien plus qu'un simple caprice de la providence, la sérendipité est la faculté d'intellectualiser un étonnement et de tirer parti de la bonne fortune. La paternité du mot revient à l'écrivain et politicien britannique Horace Walpole, qui, en 1754, s'est inspiré d'un conte persan du XIVe siècle, Les Pérégrinations des trois fils du roi de Serendip, pour nommer les découvertes faites "par accident et sagacité". Depuis quelques années, la sérendipité intéresse intellectuels, artistes, entrepreneurs. Tous tentent d'apprendre cette valse de l'intelligence humaine et du hasard. Mais en quoi consiste-t-elle? "Si vous êtes vraiment dans le moment présent et que votre esprit n'est pas emporté par mille distractions, ou bien enfoncé dans ses propres ruminations, naturellement, vous développez une sorte de concentration panoramique, une sensibilité accrue au moindre phénomène, aux personnes qui sont dans le champ de votre vigilance, a résumé le philosophe et moine bouddhiste Matthieu Ricard lors de la conférence TED Global, à Lyon, en 2014. Vous deviendrez alors attentif à leurs micro-expressions faciales, qui révèlent leurs états de pensée et leurs émotions. Vous percevrez les détails dans un environnement qui peut être très complexe. [...] De ce fait, vous serez capable, brusquement, de diriger votre attention vers quelque chose qui a du sens."